Amériques

Il y a dans nos mémoires un condor qui n’en finit pas de passer : l’oiseau majestueux de la célèbre chanson péruvienne « El condor pasa ».

Cependant, au-delà de sa naïveté apparente, cette chanson nostalgique traduit à sa manière l’histoire de la musique des Amériques. L’histoire d’un avant et d’un après Christophe Colomb.

Ces musiques des Amériques ne peuvent pourtant se cantonner à la seule Cordillère des Andes. Mexique, Brésil, Surinam, Guyane, etc. font aussi partie de cet univers linguistique et musical très varié et peu connu dans le Vieux Monde.

Durant la période précolombienne, les instruments à vent et à percussion remplissent leur traditionnelle fonction d’accompagnement de la vie sociale dans ses rituels et ses travaux.

Le « bombo », tambour taillé dans un tronc d’arbre et muni qu’une peau de chèvre ou la « kena » en os, en bois ou en terre cuite sont deux objets emblématiques de cet instrumentarium. Inspiré par la guitare, naquit le « charango » fabriqué dans une carapace de tatou.