Les cobles catalanes

La cobla est l’orchestre catalan.
Dans les Pyrénées-Orientales, les premières mentions de cet orchestre remontent au Moyen-Âge. A partir du XVIIe siècle il se stabilise autour de quatre musiciens jouant flaviol et tamborí (flûte à une main avec un tambourin), une cornemuse (spécifique du territoire), une prima (un hautbois au son aigu) et un tenor (un hautbois plus grave). C’est la cobla de joglars.

El Cant del Vallespir de Déodat de Séverac

Hélène de Sparte de Déodat de Séverac

Ces instruments n’échappent pas à la modernisation que connaissent les instruments à vent à la fin du XVIIIe et tout au long du XIXe siècle. À partir des années 1850 la cobla roussillonnaise se compose d’un cornet à pistons, d’une basse en cuivre, de deux primes et de deux tenors modernisés, avec des clefs de jeu.

L’ensemble qui anime les fêtes en Catalogne Nord et Sud est consécutif à l’exil républicain (1939) dû à la Guerre d’Espagne. La cobla roussillonnaise laisse place à la cobla moderne à onze musiciens, importée du Principat de Catalunya.

3b6a4a85eb8c8e9deee5953b8b027cadIIIIIIIIIII