Fiche de l'événement recherché et archivé


Retour à la liste

 

FRERES SHANKAR - Festa del Joglar

vendredi 20 septembre 2013

à
Eglise de Maureillas-las-Illas - 21h

Cette année, la FESTA DEL JOGLAR aura lieu les 20 et 21 septembre 2013.

Rendez-vous des luthiers, exposants de la FESTA DEL JOGLAR - salon de lutherie - autour du shenaï, hautbois indien et des frères Ashwani et Sanjeev Shankar.


Les deux frères viennent d’une famille de musiciens de la Gharana de Bénarès, dans laquelle l’art du shehnai se transmet de génération en génération depuis plus de 450 ans. Ils ont développé leurs dons musicaux dès l’âge de sept et cinq ans respectivement, grâce à l’enseignement de leur père, Pandit Daya Shankar, et de leur grand-père, Pandit Anant Lal, musiciens de renommée internationale.

Après avoir acquis durant leur formation la maĂ®trise au plus haut niveau des Rāgas, des Tāls et des Layas, le talent de chacun d’eux fut rĂ©compensĂ© par une bourse du Ministère de la Culture du Gouvernement Indien. Par la suite, Sanjeev et Ashwani ont Ă©galement bĂ©nĂ©ficiĂ© de l’enseignement du lĂ©gendaire Pandit Ravi Shankar. Parallèlement, Ashwani est diplĂ´mĂ© en Sciences Politiques. Sanjeev, titulaire d’un diplĂ´me en Musique Vocale Hindustanie, effectue actuellement des recherches universitaires en Sciences Humaines.

Sanjeev accompagne Pandit Ravi Shankar en tournée aux États-Unis et en Europe depuis 2005. Il a composé une partie de la bande originale du film Letters from Rishikesh, produit par la télévision nationale israélienne. En 2006, il a composé et produit un CD de chants religieux jains pour Swami Vidyanandiji. Les frères Shankar ont participé à de nombreux festivals en Inde - Sri Baba Haballabh Sangeet Sammelang, Magh Mohatsav, Sangeet Natak Akademic Music Festival, à Delhi, Calcutta, Bangalore, Allahabad, Lucknow, Poona, Gangtok, Mumbai, Chennai, Ayodhya - ainsi qu’à l’étranger : France, Espagne, Irlande, Angleterre, Écosse, Hongrie, Slovaquie, Japon, Bangladesh et États-Unis. En 2010, les frères Shankar ont participé au projet de Titi Robin "RIVER BANKS".

vendredi 20 septembre 2013

Le shenaĂŻ

Concert Frères Shankar - 21h - Eglise - Maureillas-las-Illas

LE SHEHNAI Bien que son nom vienne du persan et qu'il puisse être comparé à d'autres instruments du Moyen-Orient comme la zurna, le shehnai est un instrument typiquement indien. Si l'on scinde son nom en deux, on obtient les mots "sheh" - ou shah - qui signifie "roi" et "nai", qui signifie "flûte", ce qui veut dire que cet instrument peut être considéré comme "le roi des flûtes" ou "la flûte des rois". Le shehnai existe depuis l'époque védique et même avant, puisque l'on peut trouver des descriptions de cet instrument dans presque tous les anciens écrits indiens, y compris les premiers Vedas, et qu'il est représenté dans les grottes d'Ajanta et Ellora et sur les sculptures et les poteries antiques. Au cours des siècles, l'instrument reçut différents noms. Alors que le Rig Veda l'appelait "Naadi", le musicologue Matanga Muni lui donnait le nom de "Mahuvari" dans son fameux Brihaddeshi. Sharang Dev l'a décrit sous le nom de "Madukari" et "Kahal", et il est appelé "Sunadi" dans le Ahobali Sangeet Parizaad. Finalement, l'instrument reçut son nom actuel probablement à l'époque moghole. Il y a encore 100 ans, le shehnai n'était qu'un simple instrument folklorique, et son style de jeu était des plus limités. On l'utilisait pour jouer des airs populaires de l'Inde du Nord, comme les thumri, dadra, chaiti, sohar, pujaiya, etc., mais très peu de compositions issues des principaux ragas étaient interprétées au shehnai. Grâce aux efforts de musiciens virtuoses comme Ustad Bismillah Khan, Pandit Anant Lal ou Pandit Daya Shankar, les limites de l'instrument ont été repoussées, avec l'introduction de nouvelles techniques et de nouveaux styles de jeu. Ces grands maîtres ont fait du shehnai un instrument sur lequel tout raga peut être interprété, dans n'importe quel tala, avec une grande clarté et une haute qualité sonore. Le shehnai est désormais un instrument classique.